0
Partagez un max ! :)

Dans ce jeu, vous incarnez Riddick. Un tueur redoutable, un assassin au sang froid au physique imposant. Vous êtes conduit sur la planète prison où il est impossible de s’échapper Butcher Bay. Une fois à l’intérieur, il faut se battre pour rester en vie. Les gardiens n’ayant pas trop envie de travailler, ils ont engagé des détenus pour faire la loi dans la prison. Je vous dis pas l’ordre qu’il règne.Question graphisme, The Chronicle of Riddick est vraiment exceptionnelle et comparable à Doom 3 avec le “Normal Mapping”. Pour les textures, ce qui permet une impression de relief, et l’éclairage des décors et des personnages en temps réel. Revenons-en au scénario. Imaginons une petite histoire dans ce jeu. Vous vous approchez près d’un garde, celui-ci s’énerve et vous frappe d’un coup de crosse. En représailles, vous le tuez. Une bagarre générale se déclenche, il y a des morts. Les escouades anti-émeutes se ramènent, les matons tirent dans le tas avec la gatling. Voilà ce qui pourrait vous arriver pendant une partie.

Lors de votre évasion, il faut se cacher dans le noir (vous l’aurez vite compris) et évitez les projecteurs. Se planquer quand les patrouilles passent, se faufiler dans l’ombre,sont les ingrédients pour une bonne évasion. Vous aurez aussi à parcourir différents lieux autres que la prison, le complexe minier ou les abysses. Lorsque vous utilisez une arme quand c’est possible car les fusils d’assaut des gardes sont protégés par une sécurité ADN, le pistolet n’étant utilisable que par la personne qui l’a enregistré. Il est donc primordial de savoir se battre au corps à corps. Ce que vous apprendrez au tout début. Mais revenons-en aux armes, si vous tirez, le faisceau lumineux et les bruits attirent vite les ennemis qui se feront un plaisir de vous descendre. Il est donc préférable de s’approcher discrètement des sentinelles pour les éliminer silencieusement. Là, vous retournez son fusil vers sa tête et l’obliger à se tirer une balle dedans. A un moment donné, Riddick a la capacité de voir dans le noir complet grâce à ses lunettes protectrices. Il est donc plus facile de se débarrasser de ses ennemis. Vous pouvez tirer dans les lampes afin que les gardes ne vous voient plus. vous passez en vision nocturne et paf il est mort. Au bout d’un moment certains gardent prendront leurs torches et fouilleront les moindre recoins s’ils entendent une lampe exploser.

L’IA des ennemies est assez bonne. En combat, ils se mettent à couvert, plongent quand une ruée de balles arrive sur eux, ils vous frappent si vous tentez de prendre leurs armes et vous délogent de votre position à la grenade. Les modes de difficultés ont bien été réalisés. En easy, un débutant peut facilement y arriver et en hard c’est vraiment difficile. Cependant, il y a quelques bugs avec les cinématiques ou des animations pas très bien réussies. Le seul gros défaut est la durée de vie du jeu (10h pour le finir en hard) et il n’y a pas de mode multijoueur.

Configuration minimale:
Processeur : 2,4 Ghz
Ram : 512 mo
Carte 3D : 128 mo

Scénario :
8/10

Graphisme
10/10

Durée de vie
5/10

Commentaire : un très bon jeu, une variété d’actions inouïes, des graphismes excellent du dernier cri, les bonus sont un peu plus. Dommage que la durée de vie du jeu soit si courte et que cela se passe tout le temps à l’intérieur.

  •  
  •  
  •  
  •  
About author

Alucare

Créateur du site :)

Your email address will not be published. Required fields are marked *