Qui a créé le premier Manga ?

Auteur :

Partager :

Discuter :

Vous aimez lire, mais la lecture des romans vous semble lassante, le manga pourrait être une solution pour vous. À part le travail acharné des dessinateurs, les mangas jouent également un rôle important dans l’apprentissage des langues étant donné que les dessins sont expressifs, si les mots et termes utilisés dans les dialogues vous paraissent inhabituels.

Le manga pourra être une source d’inspiration pour vos enfants, non seulement dans la littérature, mais éveille aussi leur talent de dessinateur ou dessinatrice. Découvrez la vraie technique pour lire un manga dans notre autre guide.

Nous allons découvrir ensemble l’historique et parcours artistique de Katsushika Hokusai, le premier créateur du manga. Dans quel domaine il a œuvré pour être reconnu et d’où tire-t-il son franc succès. Pour finir, parlons des tops trois de ses chefs-d’œuvre qui lui ont rendu célèbre à l’étranger comme au Japon son pays natal.

Image illustrant les personnages Manga

Biographie et parcours artistique de Katsushika Hokusai : le créateur du manga

Biographie de Hokusai

Katsushika Hokusai, né vers le 31 octobre 1760 et décédé le 10 mai 1849, était un artiste japonais célèbre pour son travail dans le genre ukiyo-e des gravures et peintures sur bois. Né de parents inconnus, il est adopté par l’artisan en charge de la fabrication des miroirs à la cour du shogun à l’âge de 3 ou 4 ans. C’est à cette période qu’Hokusai commence à s’intéresser au dessin et à la peinture.

Il a été peintre, dessinateur et graveur japonais au XVIIIᵉ siècle, spécialiste de l’ukiyo-e qui n’est autre qu’un mouvement artistique japonais de l’époque d’Edo (1603–1868), comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais surtout les estampes japonaises gravées sur bois. Il est aussi un auteur d’écrits populaires.

Ses différents œuvres

On compte 267 œuvres d’art en tout. Parmi ses œuvres, c’est la série de la Grande Vague au large de Kanagawa, l’estampe japonaise du ClearMorning, ainsi que l’estampe érotique du Rêve de la femme du pêcheur ; qui ont assuré sa renommée au Japon et à l’étranger. Il a fait d’autres travaux importants et certainement remarquables, il a pu acquérir une large reconnaissance et un grand succès à travers ses séries et plusieurs estampes :

L’estampe de la Grande Vague au large de Kanagawa

La Grande Vague au large de Kanagawa a été découverte par l’Europe dans la deuxième moitié du XIXᵉ siècle, elle a influencé de nombreux peintres et certains poètes dont fait partie le célèbre compositeur Français Debussy Claude, qui a puisé sa source d’inspiration pour composer la mer à part entière, à travers cette estampe conçue par Katsushika Hokusai.

L’estampe japonaise du ClearMorning

C’est une célèbre estampe japonaise réalisée par l’artiste japonais spécialiste de l’ukiyo-e Hokusai en 1832. Elle est connue sous le nom du Fuji rouge qui signifie le vent frais par matin clair de Fuji rouge.

L’estampe érotique du Rêve de la femme du pêcheur

Le Rêve de la femme du pêcheur est le nom donné généralement à une estampe érotique sans titre d’Hokusai, qui ouvrait le recueil Kinoe no Komatsu publié en 1814. Au Japon, elle est connue sous le nom de L’Ama et le Poulpe est le nom donné généralement à une estampe érotique sans titre d’Hokusai.

La naissance du manga

Le manga est apparu en 1814, c’est à cette époque qu’Hokusai Katsushika a réalisé des séries de croquis de scènes de la vie quotidienne sur des histoires dérisoires définissant le : « manga » en japonais.

En 1902, la première publication du manga moderne a été effectuée par Kitazawa Rakuten avec des textes dactylographiés et quatre cases par page. En 1920, des magazines mensuels ont publié des mangas destinés d’abord aux garçons (Shônen Club), aux filles (Shôjo Club) puis aux jeunes adultes (Yônen Club). Mais la Seconde Guerre mondiale a interrompu l’envol du phénomène manga. Avec quelques modifications apportées au niveau de l’image, et les travaux sur les blocs, le succès est immédiatement au rendez-vous en 1947.

 

Katsushika Hokusai a offert à l’Occident une porte ouverte sur l’art japonais. Le manga fait-il partie de vos divertissements préférés ? En tout cas, ces œuvres n’ont pas fini de nous surprendre. Découvrez le type de manga shojo pour élargir votre bibliothèque.

Vous avez trouvé cela utile ? Partagez-le avec un ami !


Alucare est un média indépendant et gratuit. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google News :

Publiez un commentaire sur le forum de discussion